2014

La sixième édition du colloque OPDE aura lieu à Rouen (France) les 4 et 5 février 2016 sur le thème du "Concevoir ensemble au prisme du lien social". Plus d'informations :

Réunissant plus de 80 participants venus de 7 pays autour de 39 conférences, la cinquième édition du colloque du Réseau OPDE a été un succès grâce à votre participation. Nous vous en remercions.

OPDE 2014 : "Se mobiliser ensemble, pour décider ensemble"

Organisée pour la première fois en Suisse, la cinquième conférence du réseau OPDE s’inscrit dans la continuité des éditions précédentes (Paris 2006, Québec 2008, Montpellier 2010, Montréal 2013). Fidèle à l’objectif du réseau, elle questionne la nature et les effets des outils de décision collective sur les orientations, l’efficacité et les retombées de ces processus. Dans une approche transversale, le réseau OPDE analyse les dynamiques décisionnelles par une entrée pluridisciplinaire en associant dès son origine des chercheurs en mathématiques, en sciences de la gestion, en informatique décisionnelle, en sociologie, en sciences politiques, en aménagement et urbanisme, en sciences régionales et en géographie.

Dans le cadre de cette cinquième édition, la thématique principale retenue est celle de la mobilisation des acteurs en vue de la construction d’une délibération collective. Celle-ci sera abordée plus particulièrement sous l’angle de l’élaboration, de la mise en oeuvre et des effets des outils d’aide à la décision. Sans exclure d’autres champs d’application, les propositions sont attendues sur les enjeux territoriaux relatifs à la gestion des ressources, au développement des communautés, à l’aménagement du territoire et à la protection de l’environnement.

La cinquième édition du Colloque OPDE a été organisée par le Groupe PlanI-D "Planification & Développement" - Institut G2C "Géomatique, Gestion de l'environnement, Construction et surveillance d'ouvrages" de la Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (Heig-vd), membre de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale (HES-SO).

Elle a été préparée en partenariat avec :

La Haute Ecole du Paysage, d'Ingénierie et d'Architecture (Hépia) et l'Ecole d'architectes et d'ingénieurs de Fribourg (EIA-Fribourg), toutes deux membres de la HES-SO.

L'Institut de Géographie et Durabilité (IGD) et l'Institut des Hautes Etudes en Administration Publique (IDHEAP) de l'Université de Lausanne

et la Communauté d'Etudes pour l'aménagement du Territoire (CEAT) de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL).

 

 

Table-ronde OPDE 2014 sur la participation publique

Le colloque OPDE accueille le vendredi 24 octobre 2014 à 15h30 une table-ronde portant sur les enjeux de la participation et de la mobilisation des acteurs dans les projets d’aménagement du territoire. Elle aura pour titre « La participation, un outil pour canaliser ou cultiver la mobilisation citoyenne ? » et sera animée par Florent Joerin (HEIG-VD/HES-SO), Pierre-Henri Bombenger (HEIG-VD/HES-SO) et Luc Vodoz (CEAT-EPFL).

La table-ronde réunira des praticiens, des élus et des chercheurs sur ces enjeux :

- Marianne Savary, Municipale à la Ville d'Yverdon-les-Bains

- Olivier Français, Municipal à la Ville de Lausanne, Directeur des travaux et Conseiller national

- André Torre, Directeur de recherche à l'INRA en développement territorial, AgroParisTech

- Albert David Professeur à l'Université Paris-Dauphine en management des organisations

- Natacha Litzisdorf, Directrice d'Equiterre

- Nicole Surchat Vial, Architecte de la Ville de Fribourg

Le débat portera sur les relations entre mobilisation, participation et conflits autour des décisions publiques. On observe en effet que la mobilisation des citoyens est relativement imprévisible. Parfois, une mobilisation spontanée surgit en faveur ou en opposition d’une décision à prendre, et prend alors souvent dans ce cas la forme d’un conflit. L’actualité fourmille d’exemples de conflits concernant notamment la densification des milieux urbains ou le développement des énergies renouvelables. Dans certains cas, des démarches participatives sont mises en place pour gérer cette mobilisation citoyenne, mais, assez paradoxalement, celles-ci ne rencontrent pas toujours un très grand succès. Malgré les efforts entrepris pour ouvrir un espace de dialogue, les différents évènements participatifs ne font l’objet que d’une assistance limitée.

A l’inverse des mobilisations spontanées, on observe que des enjeux pourtant très significatifs, comme les changements climatiques, restent en périphérie des préoccupations de citoyens et décideurs. Dans ce cas, la mobilisation est souhaitée par certains acteurs politiques et des démarches sont entreprises pour convaincre les acteurs à s’engager vers des prises de décision ou la mise en œuvre d’actions concrètes. Or, ces démarches de mobilisation qui se fondent souvent sur des campagnes de sensibilisation, et passent parfois par des approches participatives, ne produisent pas vraiment les résultats attendus.

Cette table ronde permettra ainsi de demander aux intervenants de se positionner dans cette trilogie entre mobilisation, participation et conflictualité. S’appuyant sur leur propre expérience, ils tenteront de répondre à la question générale suivante : la participation peut-elle ou doit-elle permettre de canaliser la mobilisation citoyenne et ainsi réduire la conflictualité de la décision publique ?

La table-ronde est ouverte à toutes et à tous le vendredi 24 octobre 2014 à partir de 15h30 à Y-PARC Swiss Technopole, Rue Galilée 7 à Yverdon-les-Bains (VD).

Annonces

 
Aucune annonce n'a été publiée.
 
Encore plus d'annonces...